Phlyctènes (mot compte triple)

Hey !

Une amie me dit qu’elle arrête de respirer si je n’écris rien sur les phlyctènes et le moyen de les éviter. Je plaisante, elle n’a pas dit phlyctène, terme employé pour faire ch*er les étudiants podo ou parler en codé avec des soignants (et passer pour un c*n) (wow, ce post est très familier !)

 

Bref, comment éviter les ampoules.

C’est le printemps, bientôt l’été et, normalement, d’ici quelques années, on devrait revoir le soleil et reporter des chaussures ouvertes / sans chaussettes ou collants. Du coup, vous serez nombreuses à venir consulter en pédicurie pour avoir de jolis pieds à montrer OU pour soigner des ampoules dues au port de pompes sans chaussettes, aux  brides de sandales… je commence déjà à voir des patientes aux pieds lacérés (elles se reconnaitront 😉 ).

Souvent, on s’étonne car cela n’arrive pas uniquement avec des chaussures neuves.

Partons du postulat où on choisit des modèles adaptés à son pied (forme, modèle, matériaux naturels).

Les chaussures de cuir ne restent pas intactes avec le temps (non, je ne m’attarde pas sur les chaussures en plastique, hashtag le snobisme). Des chaussures, portées l’an dernier, seront toujours plus ajustées quelque mois plus tard. Le cuir « travaille », c’est vivant en quelque sorte, il se rétracte en s’asséchant. Il se détend à nouveau par la suite mais il faut souvent quelques jours de port.

Lorsque la chaussure est adaptée mais que le cuir est encore un peu rigide, il y a des frictions douloureuses entre la peau nue et la chaussure. Mais BONNE NOUVELLE ! on peut éviter les ampoules grâce à des crèmes ou préparations tannantes ET hydratantes. Oui, comme les sportifs.

J’entrerai dans les détails de l’anatomo-pathologie des phlyctènes, leur étiologie, les principes d’action du tannage et de l’hydratation sur simple demande par mail ( J ) parce que ça n’intéresse pas le plus grand nombre de savoir le mode d’action d’une crème.

Mais pour faire court, lorsque l’on sait qu’une chaussure peut potentiellement faire mal, on tanne et on hydrate la zone de conflit (talon, tendon d’Achille, dessus du iep) la veille, le matin avant de les porter et ce, pendant plusieurs jours.

Je ne compte pas faire de publicité pour des produit en particulier et certains blogs ont testé des produits (que je valide) et en parle, , la et aussi.

En pharmacie, vous pouvez acheter de la Teinture de benjoin (préparation magistrale). Ça protège la peau, c’est naturel, c’est cool. Il faut simplement bien penser à hydrater la peau après l’application de la teinture. Vous verrez une réelle différence, fini les pansements moches et voyants qui protègent les zones abimées !

J’espère que vous éviterez tous les maux pour profiter UN MAX de vos tropéziennes lorsque le soleil daignera sortir de sa cachette.
Je vous laisse, j’ai eu le malheur de m’attarder sur le dernier lien de Deedee, j’ai une commande à passer !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *