Keep Calm And Get Tattooed !

“C’est vraiment drôle ! quand on vous voit, comme ça, on ne vous imagine pas avec des tatouages, vous faites si sage !”

C’est ce que m’a dit une patiente en apercevant mon tatouage à l’intérieur du bras (non, quand on fait sage, on n’a pas de tattoo…la réciproque est vraie aussi…voila voila !).Même si c’est entré dans “les mœurs”, le monde de la santé (et du travail en général?) n’est pas prêt à voir son soignant tout tatoué. même si c’est en train de changer. Si je m’écoutais, j’aurai beaucoup d’autres ! mais j’ai finalement un peu peur de l’image que cela véhiculerait. Par exemple, à l’école de ma fille, j’imagine la tête des parents me voyant avec les bras tatoués (surtout le directeur, que je ne connais que très peu mais que j’imagine vraiment mal avoir un attrait pour cet art…!). En écrivant ces mots, je sais bien que je continuerai à me fiche du regard des autres et qu’il est fort probable que je prenne rendez-vous avant l’été prochain pour un joli dessin qui me botte bien… !

Bref j’en ai quelques uns.
J’ai beaucoup cherché, sur la toile, les artistes dont j’aimais le style. J’ai procédé comme ça pour tous mes tatouages…sauf le premier ! haha (oui, y avait pas Pinterest ni Instagram à l’époque) (mais comment faisais-je pour vivre?!!!)

Le premier, c’était à Londres. J’avais juste 20 ans et nous étions cent vingt à être le suivant de celui qu’on suivait…oups pardon (quelqu’un a reconnu la chanson ?!).
J’étais dans une sorte de mini atelier à Camden Market, c’était fou, je transgressais les règles (personne n’avait de tatouage dans mon entourage, c’était très subversif !). Je venais de me faire percer au dessus de la lèvre (salut, je suis une rebelle) et je voulais un tatouage.
Pour qu’il soit “bien” accepté par ma maman, je l’ai voulu petit et discret, sur la main. Si discret que personne n’y fait trop gaffe !
je l’adore çuilà !

Ensuite j’ai attendu. Je voulais LE dessin symbolique de ma famille, mon 1er pilier. Et me voila, 13 ans plus tard avec une représentation d’elle sur le bras !
Je tenais à ce que ce soit une fille qui me tatoue (va savoir pourquoi). J’ai demandé à une amie à qui elle avait confié son bras pour reproduire le (superbe) dessin qu’elle avait fait elle-même.

©Katya_Lounis
©Katya_Lounis

Et me voila partie chez Dragon TattooDjess m’a tout de suite comprise.
J’ai donc pris rendez-vous et quelques semaines après notre rencontre, le jour J: j’avais ma pièce après 3h30 (sans broncher!) sous l’aiguille !!
Pour les suivants, je savais ce que je voulais et je voulais découvrir d’autres tatoueurs, je suis allée sur Instagram pour voir les différents styles et trouver celui (celle) qui comprendrait le mieux ma demande. C’est comme ça que je suis tombée sous le charme de Paupiette et de l’illustrateur Jean André !
A chaque fois, pendant l’acte, je me dis qu’il faut être un peu barré pour s’infliger cette douleur et, quand c’est fini, au moment de régler, j’ai envie de reprendre rendez-vous, c’est fou, ça! j’ai pas trouvé de littérature autour de cette addiction et c’est pourtant assez connu…bref.
J’ai déjà des idées assez précises pour mon prochain (j’ai une amie qui va bondir lorsqu’elle lira ces mots mais t’inquiète, Love Actually (c’est son ptit nom, quoi?, je donne les petits noms que je veux d’abord!), je m’arrêterai un jour, PROMIS !), je sais aussi avec qui je veux absolument travailler car je suis en amour devant son travail. C’est cet homme, là.

Aurélio (Aurélien) tatoue chez Belly Button (il est beau, hein ?!)
Aurélio (Aurélien) tatoue chez Belly Button (il est beau, hein ?!)

En plus de repartir avec des dessins et des phrases à même la peau, j’ai pu lier connaissance avec des gens vraiment sympas, j’ai appris beaucoup de choses sur les différent styles de tatouages, et même si tous ne me plaisent pas, j’aime beaucoup regarder les détails.

Je ne sais pas si c’est votre délire mais la toile regorge de super tatoueurs, allez voir leur compte IG!
Perso, j’adore ce que fait Paupiette, Aurélio, Thomas l’Amiral (ok, j’ai d’abord kiffé son nom),  Dr Woo, l’équipe de Bleu noir
J’aime assez le fait d’avoir de souvenirs de son histoire à même la peau (des souvenirs autrement plus sympas que ceux de ses grossesses, de ses accidents (oui, j’ai quelques magnifiques cicatrices de diverses opérations, call me Frankenstein)).
Vous en avez vous? on en parle ?! (je discute aussi avec toi qui n’aime pas du tout, hein ! 😉 )
Bonne semaine les copains !

Real Supakitsh chez Bleu Noir
dr_woo_ssc
Aurelio
Thomas L'Amiral
Thomas L'Amiral
Paupiette
Violette chez Bleu Noir
JeyKill chez Bleu Noir
dr_woo_ssc
dr_woo_ssc
Le Hégarat
Mast chez Bleu Noir
franck pellegrino
Thomas L'Amiral
Veenom chez bleu Noir
Thomas L'Amiral
Aurélio
Le Hégarat
Djess

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *